24 Nov 2013

LE DIRECTEUR DIGITAL, OU COMMENT ADAPTER L’ENTREPRISE A L’HOMO-DIGITALUS

Xavier Herman

L’omniprésence du digital dans notre quotidien a modifié fondamentalement nos comportements sociaux, nos rapports avec nos amis, nos collègues, notre famille ou les inconnus. De plus en plus d’entre nous sommes connectés en permanence, à la maison, au bureau et maintenant n’importe où avec les Smartphones ou tablettes. Dans le métro ou en attendant le bus, dans la queue à la boulangerie ou dans une salle d’attente, on attrape son portable presque par réflexe.

Nous sommes à la fois sur les réseaux sociaux, souvent plusieurs (Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn, etc.), sur nos emails, SMS, applis d’infos … à l’affut d’une nouvelle, d’un message auquel réagir, ne serait-ce que par un « like », un simple « bravo » en commentaire ou un retweet. Nous nous abrevons d’informations, nous sommes accrocs à la communication, pourvue qu’elle soit instantanée, courte, facilement partageable et qu’elle permette de faire autre chose en même temps. En modifiant nos manière de communiquer,  nous modifions également nos manière de consommer, nous sommes plus que jamais actifs, critiques, sensibles aux recommandations de notre réseau, et méfiants de la publicité traditionnelle.

Nous sommes devenus des homo-digitalus pourvus d’un système d’exploitation multitâche !

Notre addiction à nos multiples écrans connectés ne s’arrête pas au seuil de l’entreprise, et cela malgré les barrières ou restrictions que certaines ont mises en place.

Le BYOD, le Big Data, le Cloud computing, la gestion de la mobilité et la réactivité des collaborateurs sont autant de sujets directement liés ou conséquences de ses nouveaux comportements.

La plupart des processus de l’entreprise, en terme de gestion de l’information ou de décision ne sont plus adaptés au rythme de l’homo-digitalus. Dans moins de 5 ans tous les collaborateurs de 40 ans et moins seront de la génération « digital native », à savoir qu’ils n’auront jamais travaillé sans Internet. L’entreprise se doit donc d’évoluer pour s’adapter à cette réalité tout en préservant sa productivité et sa compétitivité.

Le rôle du directeur digital pourrait se définir de la manière suivante : fonction clé de la conduite du changement, il doit apporter la culture du digital dans les processus et les outils, de manière transversale dans l’entreprise. Ses clients sont le marketing, les ventes, la communication, les ressources humaines, les systèmes d’information et la production. Le directeur du digital doit intégrer les enjeux de chacune de ces fonctions et intervenir comme un liant pour accompagner le changement.

Dans sa forme, le rôle du directeur digital va être différent en fonction de l’activité de l’entreprise et de sa stratégie, mais dans tous les cas, il sera le garant de l’adaptation de l’entreprise à l’homo-digitalus, qu’il soit client, collaborateur ou fournisseur.

Xavier HERMAN

Article publié dans la Newsletter du Cabinet Highdev le 24 novembre 2013

APPELER